kite  MTB/skate  snow/ski  surf  www  
          flux rss Login | S'enregistrer |
 

gestion de projet de planche custom

2037 shaper(s)
Dernier inscrit : naonedlongboards

Utilisateur(s) en ligne :
  • 0 shaper(s)
  • 20 visiteur(s)
  • 1682040
    Visits

    Webmaster blacksail
    Blacksail Conception copyrights 2005

     
    FABRIQUER - noyau bois (EssE)

    1- fabrication d'un twintype noyau balsa/ayous par EssE par esse

      1 , 

     
     

    fabrication d'un twintype noyau balsa/ayous par EssE     Posté Le 02/02/2015

     

     

    Fabrication d’un twintype de kitesurf noyau bois

    Par Esse Kiteboarding

     

    Fournitures

     

    - 6 planches de balsa 100CM X 10CM épaisseur 15MM weymulller

    - 1 latte en samba (ayous) 150CM X 4CM épaisseur 15MM casto merlin

    - De la colle à bois pour milieux humides casto merlin

    - Du scotch de masquage casto merlin

    - 1,5KG de résine époxy (surf clear avec durcisseur lent) sicomin

    - Des serres joints de 50CM casto merlin

    - Une dremel et ses accessoires casto merlin

    - Une scie sauteuse casto merlin

    - Une perceuse/visseuse et ses mèches (bois et métal) casto merlin

    - Une défonceuse et ses fraises (2 fraise droite de 10MM et 35MM, une fraise à percer de 25MM) casto merlin

    - Matériel de ponçage (machine et cales) casto merlin

    - 10 inserts inoxydables sicomin

    - Tissus composites sicomin

    - Une table à scoop

    - Pompe et consommables pour le vide sicomin

    - Un gabarit en medium 5MM de votre futur board casto merlin

     

    Il faut évidemment ajouter à tout ce petit matériel divers petits accessoires à votre convenance…

     

    Le noyau

     

    En règle générale il faut bien penser que à partir de cet instant  chaque défaut sera plus difficile à rattraper par la suite.

    Pour réaliser un noyau de bonne qualité il faut :

    -        choisir des planches de balsa de qualités équivalentes, en effet le balsa à une densité très variable selon les planches et les lots…

    -        Croiser les fils des planches

    -        Ne pas hésiter a mettre de la colle en quantité de façons à ce que la colle dépasse des deux cotés une fois les planches aboutées

    -        Bien aligner les planches lors du collage en s’aidant dune surface de travail plane

    -        Croiser les aboutages

    -        Respecter les temps de serrage et de prise de la colle utilisée 

    -        Manipuler le balsa avec précautions en effet ce bois est très sensible aux enfoncements

     

    On commence par abouter les planches de 1M avec des planches de 0,5M pour obtenir des planches de 1,5M a l’aide colle a bois et de scotch de masquage.

    Attention à bien vérifier l’alignement des planches et à bien mettre le fil des deux planches dans le même sens.

    Une fois les quatre planches de 1 ,5M obtenues il faut les collées deux par deux en croisant les fils et les aboutages. Pour faire cela vous devez les serrer avec des sert joints.

    Vous obtenez donc deux grandes planche de 1,5M par 20CM

    Toujours en croisant les fils et les aboutages vous devez maintenant coller ces deux grandes planches à la latte centrale en samba (ayous) située au milieu du noyau. Toujours a l’aide de serres joint et en vérifiant bien l’alignement.

    Vous obtenez un noyau de 1,5M X 44CM .

    <strong>#img_3878.jpg</strong>

    la préparation du noyau

     

    Pour un travail de qualité il vous faut maintenant préparer votre noyau en y dessinant minutieusement divers repères :

    -        Les lignes centrales (dans la longueur et la largeur)

    -        L’emplacement des inserts

    -        L’emplacement des ailerons

    -        L’outline de la board

    Ces repères sont à tracer des deux coté du noyau et doivent impérativement êtres alignés bien sûr.

    <strong>#img_3879.jpg</strong><strong>#img_3880.jpg</strong>

    Usinage des rails, les inserts et les pastilles d’ailerons

     

    On attaque maintenant l’usinage du noyau afin de réaliser les emplacements pour couler les rails, les pastilles d’ailerons et les inserts. Je ne donnerais d’indication de profondeur ou de diamètre car cela dépend de votre projet…

    Un petit conseil à cette étape du projet, ne lésiner pas sur la qualité des fraises en effet si vous faites plusieurs boards par la suite cela vous éviteras de racheter des fraises sans arrêt… Une fraise à 50€ tiens quatre fois plus longtemps qu’une à 20€…

    Pour économiser un peu vos fraises lorsque vous le pouvez, faites plusieurs passes plutôt qu’une plus profonde.

    Une fraise peut s’affuter une fois usée renseignez vous c’est souvent moins cher que d’en racheter une.

    Les rails :

    L’idée pour faire des rails en résine  est de creuser une tranchée dans le noyau en suivant (par l’intérieur) le trait de l’outline. On viendra par la suite y couler de la résine, il faut donc laisser une petite épaisseur de bois au fond de la tranchée.

    <strong>#untitled.png</strong>

    La largeur de la tranchée définira la solidité du rail, plus la fraise à un diamètre important plus le rails rentrera profondément dans la board.

    La profondeur dans la tranchée sera définie par l’épaisseur de rails que vous désirez en fonction de votre projet.

    Je fabrique mes rails en résine époxy + silice colloïdale mais certain les fabriquent en époxy + microballon, si vous avez les moyens vous pouvez trouver directement de la résine souple…

    Voici le type de fraises utilisées pour creuser les rails on les appelles des fraises droites ou fraise à rainurer :

    <strong>#untitle.png</strong>

    Les pastilles d’ailerons :

    Les pastilles d’ailerons sont uniquement destinées à pouvoir percer le noyau de part en part sans que l’eau ne puisse toucher le bois du noyau.

    Le diamètre n’ est pas très important mais doit être supérieur à 15MM

    La profondeur dépend de votre projet…

    Je les réalise avec une fraise à encastrer:

    <strong>#untitld.png</strong><strong>#img_3881.jpg</strong>

    Les inserts :

    Pour les inserts la technique est la même que pour les pastilles d’ailerons sauf que l’on complète avec un trou central d’un diamètre moins important réalisé à la fraise droite.

    Encore une fois les diamètres et profondeur dépendent de votre projet.

    Un insert :

    <strong>#unttled.png</strong>

    l’usinage des inserts :

    <strong>#img_3882.jpg</strong>

    les inserts sont généralement vendus avec une capsule pour les fermer si ce n est pas le cas vous pouvez y couler de la cire de bougie afin que la résine n’y pénètre pas.

     

    Voici une petite image de l usinage global avant coulée :

    <strong>#img_3884.jpg</strong>

    La coulée

     

    Plusieurs choses sont très importantes  à cette étape :

    -        masquer les joints du lamellé collé avec du scotch de masquage afin que la résine ne passe pas à travers.

    -        mettre le noyau en contrainte pour le maintenir bien plan.

    -        La table doit être parfaitement a l’horizontale afin que la résine n’aille pas d’un coté ou de l’autre.

    -        mettre un plastic en dessous du noyau au cas ou de la résine s’en échapperait afin de ne pas coller le noyau a la table.

    Une fois votre mélange réalisé la meilleur technique est la seringue de gavage dispo dans toutes les bonnes pharmacies.

    <strong>#img_3885.jpg</strong><strong>#img_3886.jpg</strong><strong>#img_3889.jpg</strong>

    Le surfaçage de la carène

     

    Une fois la résine sèche il faut maintenant surfacer la carène afin de la rendre complètement plane.

    Chacun sa technique…

    Rabot électrique, ponceuse, etc.

    Je privilégie un surfaçage a la défonceuse car les différents matériaux utilisés on des duretés différentes et s’use donc de manière inégales.  

    Il vous faudra donc réaliser une table à surfacer si le cœur vous en dit…

    J’utilise une fraise droite de grand diamètre pour surfacer :

    <strong>#img_3890.jpg</strong>

    La carène complètement surfacée :

    <strong>#img_3892.jpg</strong>

    Le shape du pont

     

    On attaque maintenant le shape à proprement parler. L’idée est d’amincir la board au niveau des tips et de créer les amincissements destinés à rigidifier ou assouplir la board au endroits voulus , encore une fois il y a beaucoup de techniques :

    -        le rabot manuel ou électrique

    -        la ponceuse

    -        la défonceuse

    La technique que j’utilise est la défonceuse monté en surfaceuse.

     Pour commencer je vais rechercher mes rails sur les cares. 

    <strong>#img_3894.jpg</strong>

    Je me sert de cales pour amincir les tips, ces cales peuvent êtres de simples tasseaux…

    <strong>#img_3895.jpg</strong>

    En réalisant plusieurs passes à la défonceuse avec une fraise de surfaçage on amincit petit à petit les tips et on obtient un beau noyau…

    <strong>#img_3896.jpg</strong>

    Je vous l’accorde les pastille d’ailerons ne sont pas sorties de partout… A la fois sinon ce ne serais pas drôle !

    On obtient tout de même un honnête petit noyau avec un rail progressif de 10MM jusqu’à 3MM

    <strong>#img_3897_copie.jpg</strong>

    Un peu de ponçage pour effacer les traces de fraise et retrouver les pastilles d’ailerons et le shape du noyau est terminé.

     

    Préparation de table à scoop

     

    Alors là, pas de secret une bonne strat ca passe par… une bonne préparation !

    Etape 1 la délimitation de la zone de travail. Avec du scotch de masquage définissez une zone de travail sur la table à scoop. Profitez du scotch de masquage  pour y faire des repères…

    Etape 2 Découpez vos tissus à la dimension de la zone de travail.

    Etape 3 le cirage de la table à scoop. Là c’est facile il suffit de lire la notice de la cire et d’appliquer…

    Etape 4 la pose du joint d’étanchéité (sealtex sicomin). A vous de voir faut que se soit parfaitement étanche, même dans les angles…

    Bref on en est là :

    <strong>#img_3899.jpg</strong>

    La stratification

     

    Encore une fois je ne donnerais pas de grammages ou de d’indication sur la nature des tissus à utiliser car cela dépend de votre projet…

    Par contre je vais vous donner le nom de mon imprimeur, que certain attendent depuis longtemps…

    Il s’agit de SITEP à Lyon vous pouvez contacter Mr thérence Fombonne de ma part (Julien Veysseyre), il saurât de quel produit on parle.

    Revenons à nos moutons, la stratification demande un espace propre, ventilé et chauffé à au moins 20 degrés.

    Il faut également vous protéger à l’aide de gants, combinaison, et masque à gaz.

    Attention à bien respecter les dosages de la résine, les temps de sèche et les temps d’étuvage

    Vous pouvez également étuver vos tissus afin qu’ils s’imprègnent mieux.

    Sinon pour les grandes lignes :

    <strong>#sans_titre-1.jpg</strong><strong>#img_3907.jpg</strong><strong>#img_3909.jpg</strong><strong>#img_3913.jpg</strong><strong>#img_3915.jpg</strong><strong>#img_3916.jpg</strong>

    Le démoulage et l’étuvage

     

    Ahhhhhh quel bonheur de démoulé une board après 24 h d’une attente insupportable !!!

    Un petit conseil, soyez patient et ne démoulez que le dessus de votre board afin d’étuver en forme sur la table à scoop…

    <strong>#img_3924.jpg</strong><strong>#img_3926.jpg</strong>

     par esse
    comment(s):7  voir les commentaires

     

      1 , 

     

    ACCUEIL | PARTAGER | SHAPER | FABRIQUER | TELECHARGER | SHOP | CONTACT

    © blacksail

    conception : bloganono.com - Gestiss-Photo -